Adolescents

LA CONSULTATION PSYCHOLOGIQUE DE L’ADOLESCENT

Période de grands bouleversements, l’adolescence qui commence avec la puberté implique une transformation du rapport au corps, à l’image de soi, mais aussi du rapport au monde et aux autres, c’est ce que nous appelons communément la « crise d’adolescence ».

Moment important dans la construction de l’identité, le processus adolescent est source de vulnérabilité en même temps que de transformation.

 

Le travail que doit effectuer l’adolescent est complexe, douloureux et angoissant. Il doit négocier entre structures adultes et structures infantiles, établir son identité, passer d’une vie dans le cadre familial à une vie dans le monde, gérer la séparation, le choix, l’indépendance, les désillusions. L’intégration du corps pubère et l’autonomisation par rapport aux parents sont les deux tâches majeures qu’aura à accomplir l’adolescent.

Dans ce contexte, certains comportements peuvent être le signe d’une souffrance psychique qui demande à être entendue et soulagée :

  • désinvestissement ou désintérêt scolaire
  • retrait social, blocages, inhibitions
  • perte ou prise de poids importante, troubles alimentaires
  • alcoolisations fréquentes ou consommations régulières de drogues
  • conduites à risques répétées, fugues, vols
  • addictions aux jeux
  • hypersexualité

 


commentEn pratique : le premier rendez-vous

La demande de consultation peut être à l’initiative de l’adolescent lui-même ou de ses parents qui l’accompagnent.

Lorsque l’adolescent vient avec ses parents ils sont reçus ensemble pour comprendre ce qui motive leur démarche d’adresse à un psychologue. Cet entretien doit permettre de  situer la difficulté actuelle de l’adolescent, d’en retracer l’histoire et les répercussions.

Puis après accord du ou des parents et de l’adolescent, celui-ci est reçu seul en entretien, (à la première séance si le temps le permet ou au  rendez-vous suivant), pour faire plus amplement connaissance, jeter les bases d’une relation qui reposera sur la confiance mutuelle.

A l’issue de cet accueil, et s’il y a lieu, nous pourrons alors déterminer le type d’accompagnement qui semble le plus approprié pour le jeune et la nécessité d’inviter ponctuellement les parents dans cet espace.